Le silence dans la pratique du coaching

 

Dans le sens commun, le silence est souvent compris comme une absence de bruit ou de discours. Le silence se réfère toujours à quelque chose d’extérieur à soi, à un environnement bruyant et externe. Par ailleurs, le silence se dit proprement en parlant de l’Homme et  signifie l’état où se trouve une personne qui se tait et s’abstient de parler.

Dans le coaching le silence ne se réduit pas à l’absence du bruit et de la parole, mais prend l’allure d’un aspect de la communication entre le coach et son client. « Le silence est une des formes les plus perfectionnées de l’art de la conversation. » a dit William Hazlitt. Ce A quoi Schopenhauer rétorque « le silence qui vient après du Mozart est…toujours du Mozart » ! On se doit de l’écouter et de l’apprécier autant, sinon plus que la musique elle-même !

Le coaching étant un mode d’accompagnement qui repose sur la communication entre le coach et le coaché et entre le coaché et lui-même,  l’écoute en devient l’un de ses outils les plus importants. Mais peut-on concevoir l’écoute réelle en dehors du silence que s’impose le coach dans sa posture ?

Le silence, ses significations, et la manière de l’aborder, est si peu développé dans les écrits consacrés au coaching. Pourtant il ne peut y avoir d’écoute sans silence !

L’utilisation du silence dans le coaching est une compétence très puissante. Elle rend effective la capacité d’écoute.

Un coach professionnel et bienveillant se doit de créer un espace meublé de silence et de  vide afin de permettre à son client d’envahir cet espace et s’y manifester avec toutes ses pensées, ses émotions et…. faire entendre ses silences. Cette attitude du coach n’est qu’une présence intense, attentive et respectueuse de la présence du client de sa capacité et de ses ressources. Elle se travaille non pas à l’aide d’outils ou de techniques mais en veillant sur soi et en renforçant de jour en jour sa propre sécurité ontologique.

Le silence du coach c’est principalement de pouvoir  accepter de se taire physiquement en maitrisant sa langue et en se libérant de tous picotements d’impatience. Mais, le plus important est de s’entrainer à se taire mentalement ; surtout à l’égard de ses bruits intérieurs, ‘mental noises’ : ses propres préoccupations ou le besoin de comprendre et d’analyser. Autrement dit, aller vers un lâcher prise total pour pouvoir être dans cet état d’esprit. 

Pour le client, le silence se manifeste souvent par la rupture de la parole ou de la réflexion. Cela peut s’expliquer par une retenue sur certaines expériences personnelles et intimes ou sur la difficulté à exprimer certaines pensées et certains ressentis. Comme le silence du client peut tout simplement être accueilli comme le besoin d’une pause pour respirer ou pour s’arrêter un moment et faire le point en soi. 

Les pauses de silence pendant l’échange d’accompagnement sont aussi bénéfiques pour le coach que pour le coaché. Elles suscitent un besoin de s’écouter pour le coaché et permettent au coach d’écouter, relever et lire les émotions du coaché. Si le coach arrive à ce niveau d’écoute et  libère cet espace silencieux pour son coaché pour réfléchir, ce dernier se sentira écouté et s’ouvrira davantage.

"L'espace de l'esprit, là où il peut ouvrir ses ailes, c'est le silence.", a dit Antoine de Saint-Exupéry.

Quand le coaché est silencieux cela veut dire souvent qu’il y a quelque chose qui se passe en lui : un changement, un développement, une prise de conscience. Cette attitude est provoquée par le silence attentif du coach encourageant le coaché à s’écouter, se sonder, explorer d’autres dimensions et faire émerger de nouvelles idées dont il va, pour la première fois,  prendre conscience.

Pour conclure, le silence dans le coaching consiste à faire taire le dialogue intérieur du coach et encourager le dialogue intérieur du client à se déclencher.

Dans son Essai, Du Silence, David Le Breton nous invite à pratiquer le silence en disant : « Donnons-lui une chance de nous montrer sa nature et de goûter sa compagnie car si la parole est porteuse d'un message le silence est lui porteur de la réalité ».

 

Citations à méditer sur le silence :

« Le silence ce couloir à secrets où les pensées se nouent et se dénouent comme des fumées » (Felix Leclerc)

 

« Il y a des silences aussi murmurant que du bruit » (Francis Scott Fitzgerald)

 

 « Entends l'autre dans son propre silence » (Michel Random)

 

« Quand l'homme se tait, il n'en communique pas moins. Le silence n'est jamais le vide mais le souffle entre les mots, le court repli qui autorise la circulation du sens… »  (David Le Breton, Du Silence)

 

« Il n'y a rien de plus intime, de plus chargé qu'un silence partagé. » (Leena Lander)

 

 

Fatima Ahloulay

Coach certifiée HamaC©


PROCHAINES FORMATIONS

Agenda formations longues

Formation en AT

Formation en coaching

Formation en analyse systémique

Toutes nos formations sur Lille

Agenda des formations CFIP Belgique

cliquez ici